Articles

, ,

Immigrer au Canada : ce qu’il faut savoir

Depuis 10 ans, la communauté française au Canada connaît un fort taux d’accroissement même si la destination principale des français au Canada reste le Québec.
Chaque année, près de 3000 Français s’établissent ainsi au Québec sous le régime de la résidence permanente. S’y ajoutent les étudiants, les détenteurs de permis temporaire ou d’un permis vacances-travail etc…
La procédure d’immigration au Canada peut cependant se révéler longue et complexe. En effet, il existe de nombreuses expressions ou termes spécifiques que vous rencontrerez tout au long de votre processus d’immigration.
Expateo, de part son expérience dans l’accompagnement des français au départ pour le Canada, a recensé les terminologies liées à l’immigration à destination du Canada et auxquelles les français sont les plus fréquemment confrontés. Nous vous aidons à y voir plus clair :

A) L’Autorisation de voyage électronique ou l’ Electronic Travel Authorization (eTA)

 

Comme vous le savez certainement, pour un séjour touristique ou d’affaires de moins de six mois au Canada, il n’y a pas d’obligation de visa pour un français. Toutefois, depuis Mars 2016, il convient de solliciter une autorisation de voyage électronique (AVE)  ou Electronic Travel Authorization (ETA) avant de prendre un vol vers le Canada. Le processus d’obtention de l’autorisation de voyage électronique est toutefois simple et rapide, la demande d’AVE est d’ailleurs généralement approuvée dans les quelques minutes (heures) suivant l’envoi.

B) Expérience internationale Canada, Jeunes professionnels, Programmes-Vacances-Travail (PVT) CANADA

 

Expérience Internationale Canada ou EIC, n’est pas véritablement un statut d’immigration au Canada mais plutôt une initiative s’adressant aux jeunes âgés de 18 à 29 ou 35 ans (selon la nationalité) dont le souhait est de voyager et/ou acquérir une expérience professionnelle au Canada. Il importe de préciser que cette initiative fonctionne sous le couvert de rondes d’invitations.

Dans cette logique les autorisations pour séjourner et travailler au Canada octroyées par le biais d’expérience international Canada sont donc temporaires. Les personnes bénéficiant d’un permis d’une catégorie prévue par EIC doivent ainsi mettre un terme à leur séjour canadien à l’échéance de leur permis ou se tourner vers d’autres dispositifs d’immigration (temporaire ou permanent.)

Une fois votre admissibilité à venir au Canada déterminée, vous pourrez vous porter candidat à l’Initiative EIC. Les permis prévus par Expérience international Canada sont :

1) Le permis Jeune Professionnel

Le permis jeune professionnel Canada s’adresse aux jeunes professionnels souhaitant se perfectionner dans leur champ de compétences, à la condition d’avoir obtenu un contrat de travail à durée déterminée (maximum 24 mois). Il importe de préciser que l’emploi en question doit être en rapport avec vos études ou avec vos expériences professionnelles antérieures.

2) Le permis vacance travail – PVT CANADA

C’est très certainement le permis le plus connu. Au Canada, on parle communément de PVT Canada pour Programme Vacances Travail Canada ou Permis Vacances Travail Canada. On peut également rencontrer le terme suivant : WHV Canada pour Working Holiday Visa Canada.

Il permet à tous les jeunes Français (de 18 à 35 ans) d’aller vivre au Canada et d’y travailler grâce à un visa de travail temporaire.

En résumé, le PVT Canada permet à ses détenteurs de : entrer et sortir du Canada pendant toute la durée de validité du Visa Vacances Travail, de faire du tourisme, de travailler pour subvenir aux besoins de votre séjour et changer de job et d’employeur autant de fois que vous le souhaitez.

3) Le permis stages coop international

Moins connu que les permis précédents, ce dispositif est destiné aux personnes souhaitant faire un stage pratique au Canada (dans le cadre de leurs études ou de leurs formations professionnelles.) N’oubliez pas qu’au Canada, il est obligatoire d’obtenir un permis de travail pour faire un stage et ce peu importe la durée ou qu’il soit rémunéré ou pas.

C) Etudier au Canada

 

Pour étudier au Canada, vous devez d’abord avoir reçu une lettre d’acceptation de l’établissement d’enseignement désigné où vous voulez étudier. Il est conseillé de commencer vos recherches longtemps à l’avance car cela ne s’improvise pas.

Par ailleurs pour être autorisé à étudier sur le sol canadien, vous aurez besoin outre un certificat d’acceptation au Québec (si vous partez étudier dans une université québécoise) d’un permis d’études (pour les étudiants qui restent plus de six mois au Canada.)

 

En effet, la plupart des étrangers se doivent détenir un permis d’études dans la perspective d’étudier au Canada. Le permis d’études est un document délivré par le gouvernement canadien et permettant aux étrangers d’étudier dans un établissement d’enseignement désigné (EED) au Canada. Notez qu’un permis d’études est habituellement valide durant tout votre programme d’études, plus 90 jours. Cette période supplémentaire permet à l’étudiant de préparer son départ du Canada ou de présenter une demande tendant à la prolongation de son séjour.

D) Entrée express

 

Vous trouvez trop longues les démarches d’immigration pour le Canada ?  La voie de l’ Entrée Express est peut-être pour vous !

En effet, le programme d’immigration Entrée Express Canada s’adresse principalement aux personnes qui désirent vivre et travailler au Canada (à l’extérieur de la province de Québec). Cependant ce programme fonctionne selon des grilles précises de sélection élaborées par le Gouvernement du Canada. Il importe ici de préciser qu’il existe plusieurs possibilités pour immigrer au Canada via Entrée Express:

Le Programme des travailleurs qualifiés (où vous n’êtes pas relié à une province canadienne en particulier)

Le Programme des travailleurs de métiers spécialisés (pour ceux qui ont des métiers en demande au Canada)

La catégorie de l’expérience canadienne (pour ceux qui ont travaillé au minimum 12 mois légalement au Canada lors des 3 dernières années)

E) Le permis de travail

 

Si vous souhaitez travailler au Canada vous devez impérativement détenir un permis de travail, et ce, quelle que soit la durée prévue de l’emploi envisagé. Au Canada, cela inclut les stages ou les emplois non-rémunérés. Sauf, dans certains cas tels que le travail caritatif ou effectué dans un cadre religieux.

Il est à préciser qu’une demande de permis de travail, implique le respect d’une procédure stricte qui peut par ailleurs prendre plusieurs mois de traitement. Oui! Il faut être patient et surtout méticuleux lorsque vous entamez une demande de permis de travail au Canada.

F) La résidence permanente

 

C’est très certainement le statut d’immigration le plus recherché au Canada. Il est toutefois à préciser comme l’indique le site du gouvernement que « un résident permanent est une personne qui a obtenu le statut de résident permanent en immigrant au Canada, mais qui n’est pas encore citoyen canadien. »  Les résidents permanents restent donc citoyens d’autres pays.

La résidence permanente au Canada s’obtient sur la base de plusieurs critères de sélection. Il existe plusieurs options pour obtenir la Résidence Permanente (programme des travailleurs qualifiés programme des travailleurs de métiers spécialisés etc…). Ce statut vous donne le droit de travailler, étudier ou vivre au Canada sans document supplémentaire ni échéancier à respecter ( sauf résider au Canada pendant au moins 2 ans (730 jours) sur une période de 5 ans à partir de l’obtention de la résidence permanente)

G) Le Certificat d’acceptation au Québec (CAQ)  et le Certificat de Sélection au Québec ( CSQ )

 

« Le Québec décide, le Québec choisit » dit-on régulièrement ! En effet, le Québec applique une politique d’immigration assez spécifique mais qui reflète les différences culturelles et plus particulièrement linguistiques de cette province.

Le certificat de sélection du Québec (CSQ) est octroyé aux demandeurs qui remplissent les critères du système de sélection d’immigration du Québec. Le Certificat de Sélection du Québec vous permet de vous établir au Québec (sous réserve de l’obtention du visa de résidence permanent par les autorités canadiennes.) Sans le CSQ, vous ne serez pas éligible à une installation au Québec lors de votre arrivée au Canada. Les autres provinces canadiennes ne requièrent pas de CSQ.

Le Certificat d’acceptation du Québec (CAQ) est quant à lui exigé pour les travailleurs étrangers temporaires et pour les étudiants (après avoir eu une lettre d’acceptation de l’université québécoise) souhaitant s’établir dans la province du Québec.

En tout état de cause immigrer au Canada peut s’avérer souvent long et complexe ! Mais n’oubliez pas que votre meilleur allié, dans le cadre de la construction de votre projet d’expatriation reste Expateo !

Pour obtenir gratuitement votre checklist personnalisée de l’ensemble de vos démarches pour votre départ au Canada cliquez ci dessous 👇

Assistant Personnel d'Expatriation

 

,

Les meilleures destinations pour l’expatriation

 

Envie d’en savoir plus sur votre futur pays d’expatriation?

Soyez rassuré, HSBC a fait une enquête sur les meilleurs pays où s’expatrier ! Comment ont-il fait? Nous direz-vous ? Tout d’abord, cette étude a été basée selon trois critères principaux :

La Famille, l’Économie et l’Expérience.

Pour chacune de ces catégories, différents éléments ont été analysés : l’équilibre entre famille et travail, la progression de carrière, l’entreprenariat, la politique, la sécurité, la santé, la vie sociale, l’intégration, la tolérance…De cette analyse est né le classement des 5 meilleurs pays où s’expatrier et vous pouvez en découvrir la liste ci-dessous :

 

1 Singapour

singapour expatriation

Singapour se compose de 64 îles et se dote d’une belle réputation, en particulier pour sa gastronomie. Ses vieux quartiers animés, ses parcs floraux et paradoxalement son côté futuriste attirent toujours plus de curieux. On compte plus de 10.000 français à Singapour. Ceux qui y vivent vantent les mérites de ce pays et le décrivent comme étant agréable et dynamique. Découvrons ensemble ce que Singapour peut offrir :

Une bonne qualité de vie

Il est très facile de se sentir confortable à Singapour grâce à son luxe, son modernisme, son côté hyper sécurisé et la facilité de communication grâce à l’anglais. En effet, l’enquête rapporte que 84% des expatriés se sentent plus en sécurité à Singapour que dans leur pays d’origine.

Fortes perspectives de carrières

Le pays possède la croissance économique la plus rapide d’Asie, c’est pourquoi il  multiplie les perspectives de carrière. De plus, Singapour est très multiculturelle ce qui rend la ville très accessible pour les travailleurs étrangers. Pour preuve, 62 % des personnes interrogées considèrent Singapour comme étant un tremplin en terme de carrière.

Les salaires

Ils sont importants à Singapour. En effet, avec une moyenne de 139.000 $ cela place le pays bien au-dessus de la moyenne mondiale qui est de 97.000 $.

Petit bémol

Sa place de numéro un ne veut pas dire que tout est parfait. En vivant à Singapour, il y aura tout de même quelques quelques inconvénients…

  • Coût élevé de la vie : Singapour est l’une des villes les plus chères au monde pour les expatriés.
  • Climat chaud et humide : si vous avez une faible tolérance à l’humidité, la météo du pays pourrait être difficile à supporter pour vous. Gare aux rhumes  en sortant des buildings climatisés.
  • Les lois strictes :  des délits qui pourraient sembler mineurs en France sont sévèrement punis à Singapour. De plus, la peine de mort est autorisée dans le pays. Alors mieux vaut se tenir à carreaux !

 

 

Retrouver plus d’informations sur : https://expatexplorer.hsbc.com/country-guides/singapore

Et pour ceux qui aimeraient en savoir plus sur le pays, allez faire un tour sur : http://paris-singapore.com/

 

2 Nouvelle-Zélande

nouvelle zélande expatriation

La Nouvelle-Zélande est une destination privilégiée pour ceux qui souhaitent profiter d’un cadre de vie majestueux pour booster leur carrière. Le pays a l’un des marchés les plus ouverts, et il bénéficie de sa proximité avec l’Australie avec laquelle des accords commerciaux ont été négociés.

Creusons un peu et découvrons pourquoi la Nouvelle-Zélande se place comme deuxième meilleure destination pour l’expatriation.

Marché de l’emploi

Il est très facile de trouver du travail en Nouvelle Zélande, celle-ci manquant de main d’œuvre qualifiée.  De surcroît, on ne compte pas moins de 70 entreprises françaises venant de tous secteurs.

Système de Santé

Le pays se place premier sur une liste de 39 pays en ce qui concerne la prise en charge de la santé. Les soins, les accès aux services d’urgences et hôpitaux sont gratuits pour les résidents. En revanche, pour les expatriés, les soins sont gratuits seulement dans le cadre d’un visa de 24 mois.

Qualité de vie

La Nouvelle-Zélande est première pour la qualité de vie, environnement et famille. A la vue des paysages magnifiques qu’elle peut offrir, on comprend pourquoi elle obtient un tel résultat ! De même, pour ce qui est de l’équilibre entre travail et vie personnelle, la Nouvelle-Zélande garde une place honorable en étant 3ème sur le podium.

Petit bémol

Rien n’est jamais parfait, vivre en Nouvelle-Zélande à aussi des inconvénients :

  • Isolée du monde : La Nouvelle-Zélande, tout comme l’Australie se trouve à plusieurs heures d’avion, sans oublier que les vols vers l’Europe sont très longs et coûtent assez cher.
  • Conduite à gauche : Cela peut paraître anodin mais c’est un petit détail qui change tout ! Conduire dans un pays étranger peut s’avérer déjà difficile à cause des différentes règles, alors ajouter à cela apprendre à s’orienter dans l’espace… Bon courage les amis !

 

Retrouver plus d’informations sur: https://expatexplorer.hsbc.com/country-guides/new-zealand

 

3 Canada

canada expatriation

 

Le Canada attire toujours plus de français, ils seraient près de 150 000 aujourd’hui. Nous avons tous déjà entendu des éloges sur le pays, forêts à perte de vue, chiens de traîneaux, lacs majestueux et on en passe !

Regardons ensemble de plus près quelles sont les raisons qui font du Canada la 3ème meilleure destination pour l’expatriation :

Qualité de vie

Cela commence par un sentiment de bien-être venant d’une vraie diversité et tolérance. En effet, prêt de 69% des personnes interrogées disent se sentir mieux accueillies, peu importe leur religion, origine ou orientation sexuelle. Ainsi, plus des deux tiers considèrent avoir une meilleure qualité de vie en comparaison avec leur pays d’origine. Aussi, dans les mêmes proportions, les expatriés disent se sentir plus en sécurité.

Immobilier

Le Canada s’avère être l’une des meilleures destinations pour ceux qui souhaitent être propriétaire d’un bien immobilier. En effet, plus de 74% des expatriés affirment en posséder un comparé à la moyenne mondiale de 41%.

L’emploi

Le marché de l’emploi ainsi que l’économie du pays sont en expansion. On note que les secteurs de la fabrication, soin santé et ressources naturelles ont particulièrement augmenté.

 

Bonne nouvelle ! Si vous visez le Canada comme destination d’expatriation, vous allez être content d’être français ! Le Canada a simplifié les procédures d’accueil pour les immigrés francophones. Lucky us !

 

Petit bémol 

Notre numéro 3 a beaucoup d’avantages, mais il a aussi ses inconvénients :

  • Climat : Les chutes de neiges peuvent atteindre jusqu’à 30 mètres, alors mieux vaut être un amoureux du froid.
  • Adieu les 35h : En partant travailler au Canada vous devrez dire au revoir aux 35h et aux 5 semaines de vacances par an.

 

Retrouver plus d’informations sur : https://expatexplorer.hsbc.com/country-guides/canada

 

4 République Tchèque

république tchèque prague

Il faut croire que le charme de Prague, avec ses monuments, ses parcs et son château en a envoûté plus d’un. Riche d’histoire et de paysages somptueux, ce doux pays situé au coeur de l’Europe, remporte la 4ème place du classement. La République Tchèque se remarque grâce à son dynamisme. La communauté française se révèle majoritairement jeune avec 75% de moins de 40 ans. On dénombre plus de 500 entreprises françaises implantées, venant de tous secteurs. Quels sont les raisons qui font de la République Tchèque une des meilleures destinations pour l’expatriation ?

Climat économique favorable

Situé idéalement au centre de l’Europe, sa localisation fait du pays un point stratégique. De plus, elle est forte d’une augmentation de l’industrialisation et d’un nombre important d’employés hautement qualifiés. Par conséquent, le pays attire beaucoup d’entreprises internationales et investisseurs.

Cadre de vie

En République Tchèque, il y en a pour tous les goûts. En commençant par les nombreux bâtiments qui retracent l’histoire et satisferont la curiosité des passionnés. Pour les plus fêtards, les villes se dotent d’une vie nocturne vibrante. Et enfin les amoureux de la nature y trouveront aussi leur compte avec les multiples activités et parcours extérieurs que le pays offre. L’équilibre entre vie et travail est l’un des meilleurs, avec une place de 4ème dans le classement.

Vie de famille

Plusieurs points font du pays l’un des meilleurs pour les familles. Par exemple, les sujets comme la vie sociale, la qualité de l’école ou le coût total de la prise en charge d’un enfant sont situés dans le top 5 du classement. Les personnes interrogées considèrent le pays comme étant un endroit idéal pour élever un enfant.

Petit bémol 

Rien n’est jamais parfait ! Alors voyons quels sont les points négatifs de l’expatriation en République Tchèque :

  • La langue : L’anglais est peu parlé, quant au tchèque, c’est une langue assez difficile à apprendre. A cause de cela, la communication avec les locaux peut s’avérer compliquée.
  • Climat : Excepté 3-4 mois dans l’année, le pays possède un climat assez froid, il faut alors mieux y être préparé.

Retrouver plus d’informations sur : https://expatexplorer.hsbc.com/country-guides/czech-republic/working

 

5 Suisse

suisse expatriation

La Suisse est connue pour son chocolat, ses montagnes et ses montres. Elle va pouvoir maintenant ajouter à sa liste une place de 5ème meilleure destination pour les expatriés. Située au coeur de l’Europe, elle bénéficie d’une bonne réputation et a attiré plus de 160.000 français. Quels sont les raisons d’un tel engouement ?

Forte économie

La fiscalité du pays est très intéressante pour les entreprises, c’est un terrain propice pour les entrepreneurs. Le pays investit dans la recherche et se place premier dans le nombre de brevets déposés par personne. Un autre de ses points positifs est la conclusion d’accords avec l’UE qui permettent au pays de bénéficier de tous les avantages du libre-échange. En effet, cela permet la libre circulation des personnes et donc une facilité de recruter à l’étranger.

Niveau de vie élevé

Bien que le coût de la vie soit élevé, les habitants peuvent tout de même profiter d’un haut pouvoir d’achat. Effectivement, la proportion de personnes vivant sous le seuil de pauvreté est l’un des plus bas en Europe, avec 4.6% contre 18.6%.

Salaire

Le revenu médian de 5 700 euros est largement au-dessus de ses voisins. Par conséquent, de nombreux frontaliers font le trajet entre les deux pays, ce qui n’est pas toujours apprécié des locaux.

Petit bémol 

  • Difficultés sociales : Le pays se place 64ème sur 67 dans la catégorie évaluant la facilité d’intégration des étrangers. Il faudra redoubler d’effort pour se créer un cercle d’amis auprès des gens originaires de Suisse.
  • Le coût de la vie : Il reste particulièrement élevé, en particulier à cause des dépenses de santé.

 

 

 

Vous en savez maintenant plus sur le top 5 des meilleures destinations où s’expatrier. Si aucun de ces pays ne vous attire, vous pouvez en comparer beaucoup d’autres en allant sur https://expatexplorer.hsbc.com/survey/ . Pour conclure, nous vous dirons que l’expatriation n’est pas de tout repos et que chaque pays apportera son lot d’avantages et d’inconvénients.

Prenez le temps de bien vous renseigner afin de choisir celui qui correspond le mieux à vos attentes.

Et si malgré tout cela, vous avez encore des questions, n’hésitez pas à nous contacter sur www.expateo.com