, ,

S’installer aux USA : immigration, visas, on vous dit tout !

Chaque année, de plus en plus de français émigrent aux USA pour vivre leur “American Dream”. Ils seraient plus de 155 000 français inscrits dans les 13 consulats de France aux Etats-Unis selon les registres consulaires 2017, soit une augmentation de 11,2%.

S’installer aux USA est un formidable projet, pourtant, la route pour y arriver peut s’avérer longue et semée d’embûches. Les règles d’immigration sont en effet très strictes,  d’où l’intérêt d’être accompagné par un professionnel à destination des USA  (surtout si vous partez en famille où dans la perspective  de rechercher ou d’occuper un emploi aux USA )

Chaque jour de nombreux utilisateurs contactent Expateo pour y voir un peu plus clair sur l’ensemble des démarches d’immigration à accomplir pour pouvoir s’installer aux USA.   

Nous partageons avec vous les informations essentielles à connaitre pour réaliser votre projet et s’installer aux USA.

LES VISAS POUR IMMIGRER AUX USA

 

La première étape pour réaliser ce projet reste toutefois l’obtention du visa pour les USA. Pour chaque type de projet correspond bien souvent un visa bien défini.

Nous nous proposons de vous présenter de manière résumée, les visas les plus usuels qui vous permettront de travailler aux USA ou d’y résider.

 

Loterie ou “Diversity” Visa – Dv Lottery

Même si le président américain exprime fréquemment son intention de mettre fin au programme « Visa Lottery » qui permet à des dizaines de milliers de personnes de rejoindre légalement les Etats-Unis., le Diversity Visa est un des sésames d’entrée aux USA le plus connu. Chaque année près de 55,000 personnes gagnent une carte verte américaine en jouant à la “Green Card Lottery”. Il vous suffit en général de 5 minutes pour remplir le formulaire.  

Le Diversity Immigrant Visa program est une initiative initiée par Congrès  américain et visant à offrir aux personnes originaires d’un certain nombre de pays, la possibilité de gagner une carte verte (green card) américaine et ainsi immigrer et s’installer aux USA.

 

Le Visa J-1

Le visa J1 est le Visa qui convient à la catégorie des  enseignants, chercheurs, médecins, spécialistes, moniteurs de camp de vacances, enseignants et jeunes professionnels, Post-Doc, stagiaires etc… Dans son ADN c’est initialement prévu pour être un visa d’échange de compétences entre les Etats-Unis et les autres pays du monde.

Il est à préciser le visa J-1 s’obtient à la condition d’avoir un organisme sponsor aux USA. Le visa J-1 vous permet d’obtenir un numéro de sécurité sociale et de passer ou obtenir par équivalence votre permis de conduire.

 

Le Visa B

Il existe deux grandes catégories de visas de type B: le B1 pour les voyages d’affaires et le B2 pour les voyages touristiques. Notez par ailleurs que ces deux visas peuvent être combinés.

Ces visas B1 et B2 sont généralement octroyés pour une durée variant entre un, trois ou même dix ans et vous autorisent à séjourner au pays de l’oncle Sam six mois par an.

Il importe de préciser ici que les  visas B1 et B2  ne vous autorisent pas à étudier ou à travailler sur le long-terme aux USA.

 

Le Visa E

Cette catégorie de Visa est destinée aux investisseurs, gérants d’entreprises, cadres spécialisés etc. Les états-unis délivrent trois types de VISAS E à savoir le VISA E-1, le VISA E-2 et enfin le VISA E-3.

Il est toutefois utile de préciser que le VISA E1, le VISA E2 sont des visas de travail uniquement octroyés aux citoyens étrangers qui sont originaires d’un pays ayant signé un accord bilatéral d’investissement avec les USA. Les visas de cette catégorie sont généralement émis pour une durée de cinq ans mais il peuvent être renouvelés indéfiniment si certaines conditions sont respectées.

 

Le Visa F

Cette catégorie de visa et plus particulièrement le Visa F1 est par excellence le visa destiné aux  étudiants, désirant donc étudier dans une école ou dans une des  universités américaines. Pour information il faut retenir que l’étudiant, bénéficiant un visa F1, ne peut pas travailler  en dehors du campus durant sa première année d’études.

Sur le campus, un étudiant à temps complet pourra toutefois travailler un maximum de 20h par semaines.

 

Le Visa H1B

Le visa H-1B est le visa usuellement utilisé par les entreprises américaines souhaitant parrainer et d’embaucher des travailleurs spécialisés étrangers. C’est un visa assez convoité car il permet de travailler aux USA. Le VISA H-1B octroie en principe un droit de séjour de 3 ans, renouvelable jusqu’à 6 ans maximum aux États-Unis.

 

Le Visa K

Cette catégorie peut être considérée comme destinée aux fiancé(e)s et aux conjoint(e)s (et enfants de ces derniers) des citoyens américains. Ainsi en guise d’illustration, le visa K-1 est réservée aux personnes fiancé(e)s qui prévoient de se marier à un citoyen américain sous 90 jours après l’entrée aux États-Unis. Le  Visa K-2 est un Visa destiné aux Enfants mineurs du/de la fiancé(e) d’un citoyen américain.

 

Le Visa L

Les visas les plus connus de cette catégorie sont les Visas L1 et L2.

Egalement appelé « Intracompany Transferee Visa », le visa L1 est un VISA  de travail qui permet à une société  (généralement une multinationale) de réaliser le transfert d’un employé de son pays vers les  États-Unis où existe une filiale.

Le Visa L2 est tout le simplement le visa accordé aux conjoints et enfants d’un titulaire de visa L1 (L1A ou L1B).

 

Le Visa O-1

Il était impossible de conclure cette liste de visas sans mentionner le visa O-1 qui est un visa de travail destiné aux étrangers dotés de compétences extraordinaires  dans divers domaines( des sciences, arts, éducation, affaires, ou athlétisme) et qui souhaitent vivre aux Etats-Unis et y travailler dans leur domaine d’expertise.

Il existe de nombreuses autres catégories de Visa. A chaque projet d’expatriation, pour ne pas dire à chaque type de de candidat, correspond un visa bien précis afin d’immigrer aux USA. C’est pour ce faire qu’Expateo vous recommande usuellement de vous faire accompagner par des experts, ce qui pourrait vous faire économiser parfois beaucoup de temps et d’erreurs.

 

Si vous avez des interrogations sur vos formalités de départ pour les USA ou une simple question à poser, contactez nos experts gratuitement :

👉 01 76 50 80 88 👈

 

Pour plus d’informations, obtenez gratuitement votre checklist personnalisée de l’ensemble de vos démarches pour votre départ de France, en cliquant ci dessous 👇

Ma Checklist Personnalisée

, ,

Acheter, louer ou garder son véhicule à l’étranger ?

Maintenant que vous connaissez tout du permis international (tout savoir sur le permis international), il va falloir se pencher sur un point important : Louer, acheter ou garder sa voiture ? Une fois que votre choix est fait n’oubliez pas de vous occuper de l’assurance de votre véhicule à l’étranger. Ne stressez pas, on vous explique tout ☺️

Acheter un véhicule à l’étranger

 

Si vous devez traverser un océan pour rejoindre votre nouveau pays, acheter une voiture peut s’avérer être solution pratique et moins coûteuse que la location. Cependant, selon votre destination, si vous décidez d’acheter à crédit, vous devrez remplir certains critères. Par exemple, aux USA, de nombreux concessionnaires vous demanderont votre credit history  (il faut posséder un compte en banque américain pour cela).

Une fois les petits détails régler, libre à vous d’acheter la voiture de vos rêves, directement  un particulier ou un concessionnaire.

Louer un véhicule ou faire un leasing

 

Si vous décidez de louer une voiture, vous pourrez le faire avec des agences de location internationales, locales ou des particuliers.

D’une destination à l’autre les règles ne sont pas les mêmes. Par exemple, dans certains pays, si vous avez moins de 21 ans vous ne serez pas autorisé à louer une voiture ou bien vous devrez payer plus cher. C’est pour cela qu’il faudra bien vous renseigner en amont.

Enfin, lisez avec précautions le contrat de location et d’assurance afin d’éviter les mauvaises surprises ! Soyez très attentifs sur des points comme : les charges supplémentaires, les kilomètres autorisés, le carburant etc..

Dans le cas où vous voudriez faire un leasing, là encore, selon les destinations il pourra s’avérer difficile d’entamer des démarches. Comme dit plus haut, le problème se pose en particulier aux USA où les agences demandent un credit history et un numéro de sécurité sociale. Heureusement, certaines agences sont spécialisés dans la location pour expatriés. Elles vous permettront un leasing sans credit history mais pour un prix souvent plus élevé.

Garder son véhicule et le conduire à l’étranger

 

Vous devenez résident du pays d’accueil, votre voiture ne sera  donc plus couverte par votre assurance française. Vous devrez alors demander une immatriculation étrangère.

Si votre destination future est séparée de la France par un océan, il sera plus cher et plus difficile d’importer votre voiture. En effet, il faudra qu’elle soit aux normes du pays, ce qui induit dans certains cas qu’il faudra effectuer des changements onéreux.

Comment assurer son véhicule à l’internationale ?

 

Maintenant que vous avez choisi votre véhicule, il va falloir l’assurer ! Dans certains cas précis vous pourrez conserver votre assurance française. Mais pour la majorité des hypothèses vous devrez souscrire à une assurance dans votre pays d’accueil.

Conditions pour garder votre assurances française :

La France a signé une convention multilatérale de garantie avec 44 pays, majoritairement l’Europe et les alentours. Vous pourrez ainsi  conserver votre assurance française si vous:

  • Effectuez un séjour de moins de 6 mois  et pays a signé la convention
  • Effectuez des études dans un pays de l’Union européen, vous serez alors considéré résident français quelqu’en soit la durée.

Dans tous les autres cas, vous devrez alors effectuer une immatriculation étrangère et vous assurer dans le pays d’accueil. Si vous avez besoin d’aide dans le choix de votre future assurance, pensez à contacter votre assureur en France. Il pourra vous diriger vers la compagnie qui correspond à vos besoins.

Etre en capacité de conduire à l’étranger demande un peu de préparation. Pensez à bien anticiper les coûts et choisir minutieusement votre contrat d’assurance. Une fois le permis en poche et votre voiture assurée, il ne vous restera plus qu’à partir en balade à la découverte de votre nouveau pays. Après tout, quoi de mieux pour découvrir de nouveaux paysages qu’un petit road trip !

 

Pour plus d’informations, obtenez gratuitement votre checklist personnalisée de l’ensemble de vos démarches pour votre départ de France, en cliquant ci dessous 👇

Ma Checklist Personnalisée

, ,

Permis de conduire international: Comment conduire à l’étranger ?

Les démarches pour obtenir le permis de conduire international ont changé le 11 septembre 2017. On vous explique tout ! 😉

Conduire à l’étranger peut s’avérer stressant, surtout la première fois ! Malgré des années d’expérience sur la route, prendre le volant dans un nouvel environnement peut devenir un véritable parcours du combattant. De plus, votre permis français pourrait ne pas être suffisant ou valide suivant les destinations ;  ce qui ajoute des démarches supplémentaires à anticiper pour votre départ ! Heureusement, une solution pourrait vous éviter stress et ennuis :  le permis international ! Ce dernier est gratuit, valable trois ans et renouvelable.

Expateo est là pour vous éclairer sur la route de l’expatriation. Nous allons voir avec vous les démarches à suivre selon votre situation.

Le permis de conduire international. En ai-je besoin?

 

Des démarches, encore et toujours des démarches ! Vous en avez par-dessus la tête et vous vous demandez si ce permis est bien nécessaire ? La réponse est simple, cela dépendra de vos besoins sur place et surtout de la destination choisie.

Vous partez en europe

Bonne nouvelle chers lecteurs ! En Europe vous n’aurez aucune obligation d’échanger votre permis de conduire. En effet, les permis de conduire délivrés par les pays européens sont mutuellement reconnus.
Point d’attention cependant  sur le renouvellement du permis. Si votre permis de conduire français arrive à expiration, vous devrez le renouveler auprès des autorités du pays d’installation.

Vous partez hors Europe

C’est décidé, vous quittez notre douce Europe ? Il vous sera alors nécessaire d’obtenir un permis international voire même de passer l’examen de conduite dans votre nouveau pays. Selon votre destination, il y a différentes possibilités que nous allons découvrir ensemble.

L’accord de réciprocité et le permis de conduire international

Vous savez maintenant que vous devez faire une demande de permis de conduire international. Attention cependant, il faut prendre en compte, le cas échéant, l’accord de réciprocité ! En effet, Ce sera l’élément majeur qui déterminera vos démarches.

Si votre pays a signé un accord de réciprocité

Au delà du délai de tolérance accordé par l’accord de réciprocité, vous devrez présenter un permis de conduire local. Vous n’aurez cependant pas besoin de repasser l’examen, simplement faire un échange.

L’exception qui confirme la règle: Et oui ! Il en faut toujours au moins une ! Aux USA et Canada, tous les Etats n’ont pas signé un accord avec la France. Ce qui veut dire que, dans certains cas, vous devrez repasser le permis de conduire. Par conséquent, renseignez-vous auprès de votre consulat.

Si votre pays n’a pas signé d’accord de réciprocité avec la France

Deux cas de figure sont possibles, si le pays reconnaît le permis international vous serez autorisé à conduire mais pour une période pouvant varier en fonction du pays destination. Dans le cas contraire, vous serez dans l’obligation de passer l’examen local du permis de conduire.

Comment obtenir son permis international ? Demande en ligne ou courrier ? Quels sont les délais ?

 

Ok, c’est déjà un peu plus clair. Vous savez à présent si vous avez besoin du permis de conduire international ou non. Penchons-nous maintenant sur la deuxième étape : comment faire pour l’obtenir ce fameux permis de conduire international ?

La réponse est simple : La demande de permis international se fait uniquement par courrier simple ou par lettre suivie. Il n’est plus nécessaire de se déplacer à la préfecture, et il n’est pas non plus possible de faire une demande en ligne et ce, quelque soit votre situation. Autant dire que ça simplifie la chose, voyons maintenant ensemble les documents nécessaires à l’obtention du permis de conduire international.

Quels sont les documents nécessaires pour la demande de permis de conduire international?

Comme dit précédemment, vous devez envoyer tous vos documents par courrier ou lettre suivie. Il faudra adresser :

  • le 1er volet du formulaire de demande cerfa n°14881*01
  • 1 copie couleur recto-verso de votre permis de conduire
  • 1 copie de justificatif d’identité
  • 1 copie d’un justificatif de domicile
  • 2 photos (dont une est à coller sur le formulaire)
  • 1 enveloppe pré-affranchie tarif lettre suivie 50 g format « prêt à poster », libellée à vos nom, prénom et à l’adresse d’envoi souhaitée. Les recommandés ne sont pas acceptés.

Si vous êtes à l’étranger, pensez à joindre une enveloppe au tarif local de ce pays pour que le consulat vous adresse votre permis.

Quel est le délais d’obtention du permis de conduire international ?

Une fois la démarche faite, vous devrez compter environ 8 semaines avant de recevoir votre permis international.

Si vous êtes à l’étranger, votre permis de conduire international sera envoyé à l’ambassade ou au consulat dont vous dépendez, à moins d’indiquer que vous souhaitez qu’il soit envoyé en France.

 

Pour plus d’informations, obtenez gratuitement votre checklist personnalisée de l’ensemble de vos démarches pour votre départ de France, en cliquant ci dessous 👇

Ma Checklist Personnalisée

, ,

Immigrer au Canada : ce qu’il faut savoir

Depuis 10 ans, la communauté française au Canada connaît un fort taux d’accroissement même si la destination principale des français au Canada reste le Québec.
Chaque année, près de 3000 Français s’établissent ainsi au Québec sous le régime de la résidence permanente. S’y ajoutent les étudiants, les détenteurs de permis temporaire ou d’un permis vacances-travail etc…
La procédure d’immigration au Canada peut cependant se révéler longue et complexe. En effet, il existe de nombreuses expressions ou termes spécifiques que vous rencontrerez tout au long de votre processus d’immigration.
Expateo, de part son expérience dans l’accompagnement des français au départ pour le Canada, a recensé les terminologies liées à l’immigration à destination du Canada et auxquelles les français sont les plus fréquemment confrontés. Nous vous aidons à y voir plus clair :

A) L’Autorisation de voyage électronique ou l’ Electronic Travel Authorization (eTA)

 

Comme vous le savez certainement, pour un séjour touristique ou d’affaires de moins de six mois au Canada, il n’y a pas d’obligation de visa pour un français. Toutefois, depuis Mars 2016, il convient de solliciter une autorisation de voyage électronique (AVE)  ou Electronic Travel Authorization (ETA) avant de prendre un vol vers le Canada. Le processus d’obtention de l’autorisation de voyage électronique est toutefois simple et rapide, la demande d’AVE est d’ailleurs généralement approuvée dans les quelques minutes (heures) suivant l’envoi.

B) Expérience internationale Canada, Jeunes professionnels, Programmes-Vacances-Travail (PVT) CANADA

 

Expérience Internationale Canada ou EIC, n’est pas véritablement un statut d’immigration au Canada mais plutôt une initiative s’adressant aux jeunes âgés de 18 à 29 ou 35 ans (selon la nationalité) dont le souhait est de voyager et/ou acquérir une expérience professionnelle au Canada. Il importe de préciser que cette initiative fonctionne sous le couvert de rondes d’invitations.

Dans cette logique les autorisations pour séjourner et travailler au Canada octroyées par le biais d’expérience international Canada sont donc temporaires. Les personnes bénéficiant d’un permis d’une catégorie prévue par EIC doivent ainsi mettre un terme à leur séjour canadien à l’échéance de leur permis ou se tourner vers d’autres dispositifs d’immigration (temporaire ou permanent.)

Une fois votre admissibilité à venir au Canada déterminée, vous pourrez vous porter candidat à l’Initiative EIC. Les permis prévus par Expérience international Canada sont :

1) Le permis Jeune Professionnel

Le permis jeune professionnel Canada s’adresse aux jeunes professionnels souhaitant se perfectionner dans leur champ de compétences, à la condition d’avoir obtenu un contrat de travail à durée déterminée (maximum 24 mois). Il importe de préciser que l’emploi en question doit être en rapport avec vos études ou avec vos expériences professionnelles antérieures.

2) Le permis vacance travail – PVT CANADA

C’est très certainement le permis le plus connu. Au Canada, on parle communément de PVT Canada pour Programme Vacances Travail Canada ou Permis Vacances Travail Canada. On peut également rencontrer le terme suivant : WHV Canada pour Working Holiday Visa Canada.

Il permet à tous les jeunes Français (de 18 à 35 ans) d’aller vivre au Canada et d’y travailler grâce à un visa de travail temporaire.

En résumé, le PVT Canada permet à ses détenteurs de : entrer et sortir du Canada pendant toute la durée de validité du Visa Vacances Travail, de faire du tourisme, de travailler pour subvenir aux besoins de votre séjour et changer de job et d’employeur autant de fois que vous le souhaitez.

3) Le permis stages coop international

Moins connu que les permis précédents, ce dispositif est destiné aux personnes souhaitant faire un stage pratique au Canada (dans le cadre de leurs études ou de leurs formations professionnelles.) N’oubliez pas qu’au Canada, il est obligatoire d’obtenir un permis de travail pour faire un stage et ce peu importe la durée ou qu’il soit rémunéré ou pas.

C) Etudier au Canada

 

Pour étudier au Canada, vous devez d’abord avoir reçu une lettre d’acceptation de l’établissement d’enseignement désigné où vous voulez étudier. Il est conseillé de commencer vos recherches longtemps à l’avance car cela ne s’improvise pas.

Par ailleurs pour être autorisé à étudier sur le sol canadien, vous aurez besoin outre un certificat d’acceptation au Québec (si vous partez étudier dans une université québécoise) d’un permis d’études (pour les étudiants qui restent plus de six mois au Canada.)

 

En effet, la plupart des étrangers se doivent détenir un permis d’études dans la perspective d’étudier au Canada. Le permis d’études est un document délivré par le gouvernement canadien et permettant aux étrangers d’étudier dans un établissement d’enseignement désigné (EED) au Canada. Notez qu’un permis d’études est habituellement valide durant tout votre programme d’études, plus 90 jours. Cette période supplémentaire permet à l’étudiant de préparer son départ du Canada ou de présenter une demande tendant à la prolongation de son séjour.

D) Entrée express

 

Vous trouvez trop longues les démarches d’immigration pour le Canada ?  La voie de l’ Entrée Express est peut-être pour vous !

En effet, le programme d’immigration Entrée Express Canada s’adresse principalement aux personnes qui désirent vivre et travailler au Canada (à l’extérieur de la province de Québec). Cependant ce programme fonctionne selon des grilles précises de sélection élaborées par le Gouvernement du Canada. Il importe ici de préciser qu’il existe plusieurs possibilités pour immigrer au Canada via Entrée Express:

Le Programme des travailleurs qualifiés (où vous n’êtes pas relié à une province canadienne en particulier)

Le Programme des travailleurs de métiers spécialisés (pour ceux qui ont des métiers en demande au Canada)

La catégorie de l’expérience canadienne (pour ceux qui ont travaillé au minimum 12 mois légalement au Canada lors des 3 dernières années)

E) Le permis de travail

 

Si vous souhaitez travailler au Canada vous devez impérativement détenir un permis de travail, et ce, quelle que soit la durée prévue de l’emploi envisagé. Au Canada, cela inclut les stages ou les emplois non-rémunérés. Sauf, dans certains cas tels que le travail caritatif ou effectué dans un cadre religieux.

Il est à préciser qu’une demande de permis de travail, implique le respect d’une procédure stricte qui peut par ailleurs prendre plusieurs mois de traitement. Oui! Il faut être patient et surtout méticuleux lorsque vous entamez une demande de permis de travail au Canada.

F) La résidence permanente

 

C’est très certainement le statut d’immigration le plus recherché au Canada. Il est toutefois à préciser comme l’indique le site du gouvernement que « un résident permanent est une personne qui a obtenu le statut de résident permanent en immigrant au Canada, mais qui n’est pas encore citoyen canadien. »  Les résidents permanents restent donc citoyens d’autres pays.

La résidence permanente au Canada s’obtient sur la base de plusieurs critères de sélection. Il existe plusieurs options pour obtenir la Résidence Permanente (programme des travailleurs qualifiés programme des travailleurs de métiers spécialisés etc…). Ce statut vous donne le droit de travailler, étudier ou vivre au Canada sans document supplémentaire ni échéancier à respecter ( sauf résider au Canada pendant au moins 2 ans (730 jours) sur une période de 5 ans à partir de l’obtention de la résidence permanente)

G) Le Certificat d’acceptation au Québec (CAQ)  et le Certificat de Sélection au Québec ( CSQ )

 

« Le Québec décide, le Québec choisit » dit-on régulièrement ! En effet, le Québec applique une politique d’immigration assez spécifique mais qui reflète les différences culturelles et plus particulièrement linguistiques de cette province.

Le certificat de sélection du Québec (CSQ) est octroyé aux demandeurs qui remplissent les critères du système de sélection d’immigration du Québec. Le Certificat de Sélection du Québec vous permet de vous établir au Québec (sous réserve de l’obtention du visa de résidence permanent par les autorités canadiennes.) Sans le CSQ, vous ne serez pas éligible à une installation au Québec lors de votre arrivée au Canada. Les autres provinces canadiennes ne requièrent pas de CSQ.

Le Certificat d’acceptation du Québec (CAQ) est quant à lui exigé pour les travailleurs étrangers temporaires et pour les étudiants (après avoir eu une lettre d’acceptation de l’université québécoise) souhaitant s’établir dans la province du Québec.

En tout état de cause immigrer au Canada peut s’avérer souvent long et complexe ! Mais n’oubliez pas que votre meilleur allié, dans le cadre de la construction de votre projet d’expatriation reste Expateo !

Pour obtenir gratuitement votre checklist personnalisée de l’ensemble de vos démarches pour votre départ au Canada cliquez ci dessous 👇

Assistant Personnel d'Expatriation

 

, ,

NZ : Top destination pour s’expatrier

 Laissez-vous tenter par la Nouvelle-Zélande.

Si elle attire depuis longtemps les amoureux de la nature et des sports extrêmes, elle séduit désormais de plus en plus d’expatriés, grâce au dynamisme de son économie et à l’excellence de son système éducatif. Elle est aussi une destination qui accueille les étrangers avec beaucoup de bienveillance. En termes d’expatriation, la Nouvelle-Zélande est une destination de choix et offre de belles opportunités pour les arrivants. De nombreux français tentent l’aventure chaque année, pourquoi pas vous?

Un cadre de vie très enviable

La Nouvelle-Zélande est la destination rêvée pour les amoureux de la nature ! Auckland est classée troisième dans le top 10 mondial des villes les plus agréables pour les expatriés. Un trésor du Pacifique Sud où vous aurez la chance d’observer des paysages sauvages merveilleux. Il est très facile de s’intégrer car les gens sont plus détendus. Les Néo-Zélandais ont un rythme de vie simple et sont très ouvert d’esprit. La population est très cosmopolite, la Nouvelle-Zélande est un mélange de cultures extraordinaires.

Une économie florissante

La Banque Mondiale classe la Nouvelle-Zélande au premier rang des pays dans lequel il est facile de créer son entreprise. En effet, elle offre des conditions très avantageuses pour faire des affaires et il s’agit de l’un des pays les moins corrompus au monde! Avec une croissance moyenne de 3% par an, un marché de l’emploi dynamique et un taux de chômage généralement bas, la Nouvelle-Zélande est aujourd’hui une destination très prisée des expats et des salariés qualifiés. Si vous cherchez à travailler en Nouvelle-Zélande, les secteurs de l’ingénierie, des IT et de la construction en particulier offrent de nombreuses opportunités de carrière. Ainsi, dans certaines villes comme celle d’Auckland, il manque un nombre important de travailleurs qualifiés. 

Étudier dans les meilleures conditions

La Nouvelle-Zélande est également une destination extraordinaire pour étudier. Le pays bénéficie en effet de l’un des meilleurs systèmes éducatifs au monde. Plus abordable et également plus sûre que l’Australie, la Nouvelle-Zélande attire chaque année de plus en plus d’étudiants internationaux. La Nouvelle-Zélande compte 8 universités jouissant toutes d’une excellente réputation. Le système éducatif néo-zélandais est fait sur les bases du système anglo-saxon, l’apprentissage est beaucoup plus flexible que celui en France. L’idée clé est d’aider les étudiants à développer leur indépendance et leur créativité.

S’engager dans un parcours d’immigration

Partir en Nouvelle-Zélande notamment avec sa famille, est toutefois un processus long souvent complexe. Rechercher les bonnes informations pour comprendre les procédures de visas et engager les démarches en anglais n’est pas toujours évident. Si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure, New Zealand Services a été conçue comme le point central pour tout projet d’expatriation, d’études, d’investissement en Nouvelle-Zélande, en offrant un accompagnement complet et personnalisé. Cette entreprise permet d’aider les francophones souhaitant réaliser leur projet d’expatriation. Ils peuvent aujourd’hui évaluer la faisabilité de tout projet d’expatriation et accompagner leurs clients dans leurs démarches administratives liées à l’obtention d’un visa. Pour plus d’informations vous pouvez vous rendre directement sur : www.NEWZEALANDSERVICES.co.nz

 

Pour toute vos démarches concernant le départ de France, Expateo est là pour vous accompagner. Nous offrons gratuitement une checklist personnalisée des démarches à accomplir, un système d’aide à la résiliation de vos abonnements et un accompagnement avec notre juriste spécialiste de l’expatriation. Connectez-vous dès maintenant sur www.expateo.com pour bénéficier d’un tarif préférentiel avec notre partenaire New Zealand Services.

Préparer votre départ pour la Nouvelle-Zélande

De gauche à droite : Village de Hobbiton, Auckland, l’Église du bon berger, Queenstown kiwi statut

Article sponsorisé

, ,

Envie d’expatriation

Des milliers de français réalisent leur envie d’expatriation tous les ans.

Cette idée a tourné dans votre tête des dizaines de fois. Votre dialogue intérieur est conflictuel : “ Allez ! Je me lance !” ou bien “ Non, oublie c’est de la folie!”. Vous en avez parlé à votre entourage dans l’espoir de faire pencher la balance vers le grand départ. Mais au contraire, les avis diffèrent dans votre entourage et vous amènent à toujours plus de doutes. Vous avez été confronté à des réflexions telles que : “ C’est de la folie, tu ne parles même pas correctement la langue! Comment vas-tu gérer les situations imprévues?”, “ Tu as tout ici, tu as la sécurité. Pourquoi tout lâcher et prendre le risque de tout perdre?” ,” Et les enfants tu y penses? Ils ont besoin de stabilité, c’est égoïste de les traîner là dedans.”

Pourtant, l’expatriation reste l’une des expériences de vie les plus marquantes. Elle vaut la peine de prendre des risques. Vous avez une envie d’expatriation mais n’arrivez pas à vous décider. Expateo a fait pour vous la liste des 10 bonnes raisons de partir vivre à l’étranger afin de vous aider à vous lancer !

1 Maîtriser une langue étrangère

Il est évident de dire que la meilleure façon d’apprendre une langue est d’être en totale immersion. Prendre des cours ne sera jamais aussi efficace que de se confronter au terrain chaque jour et dans différentes situations. L’expatriation est la chance pour vous de maîtriser une langue étrangère. Après quelques mois seulement vous pourrez apprécier de regarder un film en VO, comprendre les paroles des dernières chansons ou encore lire des livres qui n’ont jamais été traduits en français. La connaissance poussée d’une autre langue sera une opportunité à tout niveau, personnelle comme professionnelle.

2 Progresser dans sa carrière

Partir à l’étranger élargit vos horizons en termes de carrière. Si vous êtes au chômage, c’est la chance pour vous de trouver un emploi. Dans le cas où vous sortez fraîchement de l’école, c’est l’opportunité de booster votre CV. La France peut être assez restrictive concernant le choix des orientations. Certains pays se basent plus sur la motivation et l’envie de s’investir que sur les diplômes. Le salaire lui aussi peut être plus conséquent. Lorsque c’est votre entreprise qui vous propose l’expatriation, c’est souvent pour proposer de nouvelles perspectives de carrières avec plus de responsabilités.

Quel que soit votre profil, une expatriation restera un élément pour se démarquer lors d’un futur entretien d’embauche. La maîtrise d’une langue, la capacité d’adaptation, la réactivité face à l’imprévu, l’ouverture d’esprit, la capacité à innover et la capacité d’analyse sont des compétences que vous allez développer tout au long de votre expatriation. Ces facultés recherchés et appréciés des employeurs feront la différence entre vous et un autre candidat.

3 Elargir et diversifier son cercle d’amis

Partir dans un nouveau pays est l’occasion rêvée pour élargir son cercle d’amis. Si vous partez seul, il sera important que vous vous investissiez rapidement dans la vie locale afin de ne pas être trop isolé. C’est la chance pour vous de découvrir, d’échanger, de partager avec des personnes nouvelles ayant une culture totalement différente. La qualité des relations sera d’autant plus enrichissante que tout sera nouveau et excitant.

Si les petites habitudes françaises vous manquent, pas d’inquiétude, dans la majorité des cas, les communautés françaises sont assez fortes. Il y a beaucoup d’organismes à travers le monde qui garde le lien avec la France. On trouve régulièrement des évènements pour les expatriés français. Jetez un coup d’oeil du côté de l’alliance française ou des Accueils de votre ville. Ces deux organismes organisent fréquemment des rassemblements festifs ou professionnels. Remplir le carnet d’adresses, faire de nouveaux amis ou même trouver l’amour. L’expatriation, vous le verrez, est pleine de surprise.

4 Découvrir une nouvelle culture

La découverte d’une nouvelle culture est l’un des plus merveilleux avantages de l’expatriation. Cuisine, musique, traditions, votre vie de tous les jours devient un voyage. Les rencontres de personnes venant d’une autre culture vous apporteront de nouvelles conversations et aussi de nouvelles habitudes de vie. Vous découvrirez d’autres façons de faire et penser. Vous aurez aussi sûrement la bougeotte, car la “petite bête” qui donne l’envie de partir à la découverte d’endroits inconnus vous piquera à chaque fois que vous aurez un peu de temps libre. Un bonheur au quotidien pour les curieux qui ont soif de connaissances.

5 Gagner en ouverture d’esprit

L’expatriation est une aventure enrichissante. Se confronter à d’autres façons de faire et vivre vous rendra sans doute plus tolérant. Vous découvrirez le vrai sens de l’expression “tous les chemins mènent à Rome” en observant la façon dont les gens autour de vous feront face aux situations du quotidien.

Education des enfants, façons de s’habiller, valeurs morales, rythmes et styles de vie… la population locale aura une autre manière d’agir que celle que vous avez toujours connu. Cela changera votre façon d’appréhender la vie. Doucement, votre capacité à comprendre, analyser et respecter les différences des autres grandira.

6 Sortir de sa zone de confort

Adieu routine, bonjour nouveauté ! En changeant de pays vous vous retrouvez face à des situations et challenges inconnus. Vous allez devoir redoubler de créativité et garder votre sang froid face aux difficultés. Cela commence avec des choses toutes simples comme : réapprendre les normes sociales… Vos blagues qui d’habitude font fureur auprès de vos copains auront peut-être moins de succès (pour peu que vous arriviez à les traduire!). Vous étiez habitué à faire la bise pour dire bonjour, maintenant ce sera le câlin. Vous serez étonné lorsque vous serez interpellé par des inconnus dans la rue qui vous diront bonjour et vous demanderont “Comment ça va?!” . Une liste non exhaustive de situations inattendues vous forceront à réfléchir et analyser votre environnement. Changer de pays, c’est comme avoir 6 ans. Tout est nouveau et tout est à apprendre. C’est l’occasion de vous surpasser et découvrir des ressources intérieures que vous n’auriez pas soupçonnés.

7 Chercher une meilleure qualité de vie

Vous êtes dans un 20m2 à Paris et déprimez d’avoir chaque jour à subir la foule, la pollution, les long trajets en métro… Changer de pays c’est aussi changer d’environnement. Peut-être pourrez-vous troquer votre studio avec vue sur immeuble contre une maison avec un jardin recouvert de fleurs. Partir c’est avoir la chance de choisir l’environnement qui vous plait et correspond le mieux à vos rythmes et valeurs. Vous n’avez pas décidé de l’endroit où vous avez grandi mais maintenant avec tous les moyens existants vous pouvez décider où vous allez vivre. C’est une chance, lancez-vous dans la recherche de votre paradis!

8 Remettre en question ses croyances et conditionnements

Vivre à l’étranger, même dans un pays qui vous semble culturellement semblable au vôtre va faire EXPLOSER vos croyances. Oui oui, exploser ! Si pendant la majorité de votre vie vous avez vécu au même endroit (ou presque), vous avez surement toujours été confronté aux mêmes genres de façons de pensées ou comportements. Vous avez appris au travers des reportages TV qu’il y a d’autres façons de faire. Cependant, il y a un monde entre le voir et le vivre. Beaucoup de choses que vous pensiez être la norme, subitement, ne le seront plus. Votre définition de la normalité n’est pas toujours celle des autres. Parfois, c’est pour le meilleur. L’expatriation vous permet de remettre en cause vos anciennes croyances, vous apprendrez à mieux vous connaître. Ce sera l’occasion pour vous d’analyser et comprendre vos racines.

9 Découvrir de nouvelles activités

Qui dit nouveau pays dit nouvelles activités. Même s’il est bien vrai que vous trouverez des cours de salsa partout en France, le fait de s’installer dans certains pays d’Amérique du Sud vous donnera probablement envie de vous y mettre si ce n’est pas déjà fait. Il y aura néanmoins toujours des choses dont vous n’aurez jamais entendu parler ou qui n’étaient pas disponibles dans votre ancienne ville. Par conséquent, ce sera l’occasion pour vous de vous découvrir une nouvelle passion et développer des compétences. Enrichissez-vous culturellement de tout ce que votre pays d’adoption a à vous apporter.

10 Redécouvrir son pays d’origine

Revenir au pays avec de nouveaux yeux est une drôle d’expérience. Pour certains c’est même une triste expérience. C’est pourquoi après de longs mois (ou années) loin de votre pays natal, lors de votre retour, vous redécouvrirez des endroits ou même des personnes que vous pensiez connaître. Vous douterez même de la route à prendre même si vous l’avez parcouru des centaines de fois. Ces années d’éloignement vous permettront peut-être de réaliser que l’herbe n’est pas forcement plus verte ailleurs et vous vous surprendrez peut-être à en chanter les louanges à ceux qui sont restés! 

 

 

Une citation dit que “ Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n’en lisent qu’une page”. Si l’expatriation vous fait peur, c’est normal, cependant ne laissez pas la peur vous éloigner de ce qui pourrait être l’une des plus belles expériences de votre vie. Si vous hésitez, et bien, n’hésitez plus!  Cette aventure a un potentiel sans fin. C’est la chance de vous offrir une vie que vous n’auriez pas imaginée dans vos rêves les plus fous.

Lorsque vous serez prêt à faire le pas, Expateo sera là. Nous pouvons vous accompagner dans vos démarches. N’hésitez pas à vous connecter sur www.expateo.com , nous ferons notre possible pour s’assurer que votre nouvelle vie commence dans les meilleures conditions.

, , ,

Réussir votre départ à l’étranger

En pleine préparation de votre départ à l’étranger.

La tête pleine de rêves et d’ambitions, après des semaines de recherches sur la faisabilité de votre projet, ça y est, vous avez enfin décidé de tenter l’aventure de l’expatriation. Après avoir résolu les sujets tels que l’immigration, le logement voire les écoles dans le cas où vous partez avec des enfants. Il reste encore quelques étapes à passer.

Santé, administrations, résiliations et banque sont DES POINTS CLÉS à ne pas négliger. En effet, il vous faudra prendre le temps de se renseigner sur ces sujets là pour éviter les mauvaises surprises. 

Expateo a rassemblé pour vous les informations relatives à ces sujets qui sont essentiels pour réussir votre départ à l’étranger.

I Santé : Dois-je souscrire une assurance santé?

Dans la majorité des cas, la réponse est oui. Les frais médicaux de certains pays sont extrêmement onéreux, pour référence, vous aurez à débourser en moyenne 130$ pour une simple visite chez un médecin généraliste aux USA (autant vous dire que ça fait cher la prescription d’antibiotiques). Cela explique principalement pourquoi dans de nombreux cas la souscription à une assurance est obligatoire. Devant le volume d’offres et d’informations concernant le sujet il vous sera nécessaire de bien cibler vos besoins en fonctions de votre statut.

  • Dans quel cas suis-je lié au régime de Sécurité Sociale français ?

Dans de rares cas, comme celui du salarié détaché vous resterez affilié à la Sécurité Sociale en France. Néanmoins, dans de nombreux pays ce ne sera pas suffisant. Les remboursement de la CPAM ne suffiront pas à couvrir le prix des soins pouvant parfois être exorbitant. Il sera alors nécessaire de discuter avec votre entreprise de la souscription complémentaire à des assurances spécifiques pour se garantir une protection et un remboursement optimal.

  • Quels sont les options lorsque je ne suis pas lié au régime français ?

Dans les cas de :stage hors Europe, Au pair hors Europe, travailleur expatrié, contrat local vous dépendez du régime de Sécurité Sociale du pays d’accueil, il est alors fortement conseillé de souscrire à une complémentaire santé. Concernant les VIE, elles ne dépendent pas réellement du système local, les employeurs souscrivent une assurance privée pour eux et les ayants droits avant départ.

Il est important de savoir que certains pays ont signé une convention de Sécurité Sociale avec la France. L’avantage de cette convention est que le délai de carence  sera réduit. Vous pourrez retrouver la liste sur : http://www.cleiss.fr/docs/textes/index.html

Si votre futur pays d’accueil se trouve dans cette liste vous trouverez toutes les informations indispensable sur : http://www.cleiss.fr/  ou https://www.ameli.fr/

Assurance au premier euro

Elle est adaptée à tous les pays et vous rembourse dès le premier euro dépensé. Il s’agit d’une souscription à une assurance privée qui doit être généralement pour une durée minimale de 12 mois. L’avantage majeur de ce système réside dans les délais de remboursement qui sont souvent plus rapides ou simplifiés (un seul interlocuteur).

La Caisse des Français à l’Étranger

Une autre façon de vous assurer sera en adhérant à la Caisse des Français de l’Étranger. Grâce à cela vous pourrez continuer à bénéficier du régime de l’assurance maladie. Cependant le remboursement des frais médicaux peut s’avérer insuffisant car il se limite à ceux appliqués en France. Par conséquent il est vivement conseillé de souscrire une mutuelle santé spécifique aux expatriés. Ceci n’est pas obligatoire néanmoins c’est le meilleur moyen de bénéficier d’un remboursement maximal de vos soins. Elle ne se substitue toutefois pas à l’affiliation à la Sécurité Sociale du pays d’accueil.

Pour plus d’information rendez-vous sur  https://www.cfe.fr/index.php .

II Les administrations françaises : Quelles sont les règles applicables?

Lors d’une expatriation il est impératif de prendre contact avec les administrations françaises pour  les prévenir de votre départ.

Les impôts

C’est un point à ne surtout pas négliger. Résident fiscal ou non,  telle est la question?  En tant que futur expatrié, cela vous paraît être un vrai casse tête, c’est pour cela qu’il faudra vous mettre en relation avec le service des impôts pour déclarer votre situation.

Vous trouverez plus d’informations sur : https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/je-pars-letranger-ou-jarrive-en-france

Pôle emploi : les indemnisations possibles

C’est bientôt le moment de partir, et vous ne savez pas quoi faire concernant Pôle Emploi. Dans le cas où vous êtes indemnisable il existe plusieurs solutions

  • Vous êtes inscrit à Pôle emploi. Il vous sera nécessaire de contacter votre conseiller afin de “geler” vos droits
  • Vous n’êtes pas inscrit à Pôle emploi mais vous êtes indemnisable. Pour faciliter vos démarches retours, il sera judicieux de vous inscrire et ensuite “geler” vos droits.
  • Vous partez chercher du travail en Europe. Vous aurez la possibilité  de continuer à percevoir vos allocations dans l’Etat de destination pendant trois mois.

Si vous allez en Europe, retrouvez plus d’informations sur : http://www.pole-emploi.fr/candidat/l-indemnisation-du-chomage-en-europe-@/article.jspz?id=60552

Si vous allez hors Europe, retrouvez plus d’informations sur :

http://www.pole-emploi.fr/candidat/salarie-expatrie-hors-europe-@/article.jspz?id=60557

III Que faire concernant les résiliations de mes abonnements?

Lors d’un départ à l’étranger la dernière chose dont vous avez besoin est d’être bloqué avec des abonnements dont vous n’avez plus l’utilité. Heureusement pour vous il existe “la résiliation pour motif légitime”.

Qu’est ce que la résiliation pour motif légitime ?

Une résiliation « pour motif légitime » vous autorise à résilier tout contrat malgré les possibles engagements que vous avez pris. Un déménagement à l’étranger constitue en effet une circonstance grâce à laquelle votre résiliation va être facilitée.

  • Internet et mobile : Votre résiliation prendra effet dans un délai de 10 jours maximum après la réception de votre demande ou à une date ultérieure que vous aurez librement choisie.
  • Gaz/Électricité : votre résiliation prendra effet à la date de votre choix ou par défaut au plus tard 30 jours à compter de la réception du courrier par le fournisseur. Vous recevrez une facture de résiliation solde de votre compte dans un délai de 4 semaines au maximum.
  • Bail de location : vous devez en informer le propriétaire par lettre recommandée avec accusé de réception ou par acte d’huissier. La mutation professionnelle   est reconnue comme un cas justifiant de la réduction du préavis de résiliation du bail d’habitation à un mois  
  • Assurance habitation, santé et automobile : votre résiliation prendra effet un mois après sa notification à votre assureur.  En outre la demande devra être  envoyée au maximum dans les 3 mois suivants la date du déménagement. Si les conditions générales de votre assureur le permettent, vous pouvez bénéficier d’un remboursement au prorata des sommes perçues pour les mois à venir.  De plus, aucun frais de résiliation ne doit vous être demandé.

Dans les cas d’abonnement à une salle de sport, aux transports ou au cinéma, la loi  reste peu précise en ce qui concerne les modalités de résiliation pour ces abonnements. Ce sont les conditions générales de vente de votre abonnement qui régissent votre situation : la résiliation ne pourra donc se faire uniquement que dans le cadre défini par votre contrat.

IV Banque : Dois-je clôturer mes comptes ?

Garder ou fermer ses comptes en France? Ouvrir un compte à l’étranger ou non? En tant que futurs expatriés, vous vous retrouvez devant ces dilemmes là et ne voyez pas quelle est la meilleure solution. La gestion des démarches bancaires fait partie des conditions qui favoriseront votre installation à l’étranger, alors il va falloir sérieusement s’y pencher.

Votre résidence fiscale est à l’étranger

La loi dit qu’il est légal de détenir un ou plusieurs comptes à l’étranger, notamment si vous êtes un expatrié. Toutefois, ce changement de statut implique normalement la fermeture de certains services et notamment :

  • Livrets de développement durable (LDD)
  • Livret d’épargne populaire (LEP)
  • Livrets Jeunes

Vous pouvez cependant conserver votre plan épargne logement (PEL) et vos livrets d’épargne réglementés.

 

Encore des questions ?

 

Vous pouvez aussi visionner en replay notre webinaire sur  “Les 6 astuces pour réussir votre départ à l’étranger” . Dans cette vidéo nous avons repris les thèmes importants : couverture santé, administrations,couverture chômage, résiliation de contrats, conduire à l’étranger, finances.

Voir le replay du Webinaire

6 ASTUCES POUR RÉUSSIR VOTRE DEPART A L’ETRANGER

 

 

, ,

Rencontrez l’équipe d’Expateo au Salon Forum Expat !

Du 30 au 31 Mai se déroule le Forum Expat à Paris ! Ce salon accueille tous les acteurs du monde de l’expatriation ainsi que de nombreux candidats à l’expatriation, qui cherchent des informations pour préparer au mieux leur départ.

Qui ?

Avec plus de 80 exposants, Forum Expat est une véritable mine d’or d’informations pour les futurs expats. Le Canada, les USA, la Nouvelle-Zélande et beaucoup d’autres pays y seront pour répondre à vos interrogations concernant les formalités d’immigration. Expateo sera également présent pour échanger avec vous sur votre projet d’expatriation et vous aider à trouver les solutions pour le préparer au mieux. Vous pourrez notamment tester notre service Plan & Go d’identification et de planification des démarches d’expatriation. De plus, un de nos juristes sera présent sur le stand (#47) pour répondre à toutes vos questions sur vos formalités de départ, n’oubliez pas de prendre rendez-vous ici 👉 Prise de rendez-vous.

La liste complète des exposants est ici 👉 Les exposants

Quoi ?

Des conférences et ateliers, sur le thème de l’expatriation seront proposées pendant ces 2 jours de salon. Ce sont au total plus de 25 conférences sur deux jours ainsi que des ateliers de coaching pour vous préparer de la meilleur manière à votre expatriation.Claire Pinatel, co-fondatrice d’Expateo, co-animera une de celle-ci sur le thème « Je prépare mon départ: Quelles démarches administratives, comment gérer mes finances ».

Le programme complet est disponible ici 👉 Le programme

 

Conférence Expateo au Forum Expat

La conférence « Je prépare mon départ: Quelles démarches administratives,
comment gérer mes finances » co-animée par Claire Pinatel, co-fondatrice d’Expateo

Où et quand ?

Venez nous rencontrer au Stand #47 pour un café gourmand !

Les Docks – Cité de la Mode et du Design
34 Quai d’Austerlitz
75013 PARIS

, ,

Les services pour les expatriés sur French Web !

L’Expatriation au coeur du dernier article de FrenchWeb !

Les expatriés font partie intégrante d’une communauté qui ne cesse de grandir et de se développer. Cette communauté a toujours été source de partage et d’entraide.

Partant de ce constat, Claire Pinatel, a décidé de créer une start-up qui a pour unique but de simplifier la vie des expatriés. Expateo développe depuis plusieurs années des services en ligne dédiés aux expatriés. Avec deux applications: la première (Plan & Go) qui identifie vos démarches d’expatriation et vous permet de les planifier. La deuxième ( Free & Go ) met a disposition une plateforme de résiliation de contrats en ligne.

En parallèle, l’accompagnement des expatriés est réalisé par des experts de la mobilité internationale qui ont eux même vécu l’ensemble des soucis que l’on peut rencontrer à travers l’expatriation ( assurance, démarches immigration, traducteurs, fiscalité etc.)

FrenchWeb, le magazine de l’innovation, s’est intéressé aux services d’Expateo pour voir comment cette start-up peut jouer le rôle de « maman » pour beaucoup d’expatriés.

Pour plus d’informations sur Expateo, le lien de l’article est ci dessous  👇

Lire l’article : Les services d’Expateo sur FrenchWeb.fr

Plus d’informations sur Expateo ici  👉  Expateo | Préparer son expatriation